Skip to Content

L'indépendance en Colombie en plusieurs dates.

3.875
Moyenne : 3.9 (8 votes)

L’indépendance de la Colombie se célèbre dans ce pays chaque 20 juillet. C’est la commémoration de la déclaration d’indépendance vis-à-vis de l’Espagne, le 20 juillet 1810.
Un peu plus d’explication :
L'Espagne occupe la Colombie aux alentours de 1500. Ils y trouvent les tribus indigènes, les Chibchas et les Taironas, qui furent conquises. En 1717, ces territoires prennent le nom de vice-royauté, qui incluait plusieurs provinces. Pendant la guerre d’indépendance espagnole, à partir de 1808, l’Espagne est coupée de son empire colonial (dont la Colombie), et la guerre en Europe persuade les hispano-américains de se rendre indépendants. C’est donc à partir de 1810, que débute le mouvement indépendantiste en Colombie mené par Simon Boliviar et Fransisco de Paula Santander. Ils prennent le pouvoir à Bogotà. Le 10 juillet 1810, la population de Bogotà instaure la première assemblée représentative, défiant l’occupation espagnole.Le 20 juillet est la date de la déclaration de l’indépendance de la Colombie vis-à-vis de l’Espagne, mais l’indépendance ne fut officialisée que le 7 août 1819, date à laquelle est née la République Fédérale de la Grande Colombie. Le mouvement débuta donc en 1810 mais n’aboutira que 9 ans plus tard.

Cette année, le 20 juillet 2012, on peut noter que Sa Majesté le Roi Mohammed VI adresse un message de félicitation au président colombien Juan Manuel Santos. Par ce message le roi du Maroc, exprime sa satisfaction du niveau atteint en ce qui concerne les relations entre les deux pays, et aussi son envie de poursuivre dans cette voix pour peut-être avoir de nouveaux projets ensemble.
Mais la fête de l’indépendance en Colombie ne se célèbre pas qu’en Colombie mais aussi dans d’autres pays. Le 22 juillet pour la neuvième année consécutive cette année, une fête de l’indépendance colombienne se déroule au parc Belvédère. Au programme de cette journée, de la culture sud américaine avec des spectacles de Salsa par des danseurs colombiens par exemple. Cette journée permet aussi d’avoir un échange en espagnol avec les participants. Juan Ovidio Arango, organisateur de Colombie Estrie, décrit l'événement comme coloré et festif.
Mais, tout ne sera pas festif lors de cette fête car l'association Colombie Estrie profitera de l’évènement pour lancer une campagne sur les réfugiés qui sont plus de 360 000 à travers le monde.
Prenons un exemple :
L’association fait signer, durant cette journée, pour ceux qui le souhaitent, une pétition qui vise à demander le retour au Canada du Néo-Sherbrookois Juan Alberto Castro, expulsé vers la Colombie le 28 avril dernier. Juan Alberto Castro a plaidé le danger pour lui de rentrer en Colombie, là où il a longtemps milité avec les syndicats. Les autorités canadiennes sont pour le moment sourds à ses requêtes et à celles de ses concitoyens sherbrookois.
La pétition a pour but de mettre de la pression sur le ministère de l'Immigration pour accélérer le processus.

Article du 22 juillet 2012, La Tribune ;
Article du 20 juillet 2012, Agence Marocaine de Presse.

http://www.lapresse.ca/la-tribune/la-nouvelle/actualites/201207/20/01-45...

http://www.map.ma/fr/activites-royales/sm-le-roi-felicite-le-president-c...